Jardins du Monde à Madagascar

 

JdM est présente depuis 2003 au nord de l’île, dans la Province autonome d’Antsiranana (ou Diego Suarez), sur le district sanitaire de Diego II dans le cadre d’un partenariat entre les universités de Diego Suarez et de Lille. JdM intervient dans les domaines de la recherche (ethnobotanique appliquée, anthropologie médicale, pharmacognosie), de la santé et de la production agricole.

Bilans des activités Madagascar 2017 en images

L’équipe locale de JdM Mada en 2017

En 2017, l’équipe est composée de :

Dany Tsiresy, agronome de formation, responsable de l’aménagement, du suivi des jardins et de la production.

Joséphine Ramalatradraibe, infirmière diplômée d’Etat, assure les formations à la santé et la diffusion des connaissances sur les plantes médicinales.

Patrick Velo est chauffeur et logisticien. Il appuie également la coordination dans les tâches administratives.

Nina Joé Maka, sage-femme et anesthésiste diplômée d’Etat, ancienne formatrice à JdM, a développé un volet d’activités « nutrition », dont elle est la responsable. Elle a été appuyée par :

–  Clémentine Liénart, pharmacienne bénévole.

Jocelyn Ravelotiana, a assuré le poste de jardinier jusqu’en août. Il a ensuite été remplacé par Rollin Fenozava, membre de notre partenaire l’Avupma, en octobre 2017.

– Deux agents de séchages sont contractuels pour Jardins du Monde.

Mila Meury, volontaire expatriée, assure la fonction de coordinatrice de l’antenne.

Le suivi des activités est assuré, à distance, par Lénaïg Autret, coordinatrice générale de JdM basée au Burkina Faso et par le Bureau de JdM et son président Jean-Pierre Nicolas en France.

Partenaires sur le terrain en 2017

Associations partenaires

 JdM Mada intervient dans la Région Nord de Madagascar.

La population bénéficiaire de nos actions sont les agents de santé et les mères de famille, les associations partenaires, les jeunes de la ville de Diego, des étudiants, etc.

Ces associations locales avec qui nous collaborons comptent de 20 à 50 membres. Leurs actions s’intègrent au sein de communautés villageoises de 500 à 6 000 habitants et de Diego Suarez qui compte environ 80 000 habitants.

Lire la suite

Partenaires terrain :

Partenaires terrain Localisation Début du partenariat
Association Fivemia, femmes solidaires Madirobe 2003
Alliance Française

Diego Suarez

2003

Union Matanjaka, coopérative agricole Diego Suarez 2003
Association Avupma Diego Suarez 2006
Croix-Rouge malagasy Diego Suarez 2006
Association FIVOHIFA Joffreville 2013
Association Mamafy Soa Marovato 2013
Association VMT Betahitra 2015
Collège français Diego Suarez 2015
Association Grandir dignement Diego Suarez 2015
Association Cœur et Conscience Diego Suarez 2015
Association Grandir Madagascar Diego Suarez 2016

Ministères et institutions

  • La faculté des sciences de l’université d’Antsiranana (UNA), Diego Suarez,
  • Coopération décentralisée du Finistère (CD29), Diego Suarez,
  • Direction régionale de la santé publique (DRSP), Région Diana,
  • Inspection de la santé, dispensaire de Tanambao, Région Diana,
  • Direction du développement économique et touristique de la région Diana,
  • Ministère de la santé publique de Madagascar (MINSANP), Département des pharmacies, des laboratoires et des médecines traditionnelles (DPLMT), Antananarivo,
  • Institut malgache de recherche appliquée (IMRA), Antananarivo,
  • Association malgache d’ethnopharmacologie (AME), Antananarivo.

Autres

  • Muséum national d’histoire naturelle à Paris (Dr Lucile Allorge).

 

JdM : situation sur les terrains en début 2018 et résumé des activités de terrain de 2017

 Jardins du Monde Madagascar, en début 2018 et en chiffres, c’est :

–    7 salariés locaux à temps plein, 1 volontaire coordinatrice, 1 volontaire chargé de la production. Nous avons des partenariats sur le long terme avec 5 associations locales. De nouveaux partenariats locaux depuis 2016-2017 avec 5 associations.

–    Nos actions s’intègrent au sein de 4 communautés villageoises de 1 000 à 6 000 habitants et à la ville d’Antsiranana encore appelée Diego Suarez (80 000 habitants).

–    Une convention tripartite de partenariat signée avec le Ministère de la santé publique de Madagascar et l’Association nationale des tradipraticiens de Madagascar.

Volet production

–    Suivi de 5 jardins pédagogiques et/ou communautaires et de 4 locaux de séchage et de conditionnement de plantes médicinales ;

–     1 programme de formation en pépinières, agriculture biologique, séchage et conditionnement de plantes médicinales bénéficiant à 5 associations locales partenaires ;

–     Plus de 10 000 arbres plantés en lien avec le programme de reboisement régional et national ;

–     Plus de 1 000 kg de plantes sèches vendus ;

–    3 parcelles de production d’un total de plus de 45 000 m2 certifiées biologique et FFL (Fair For  Life) ;

–   1 salle de classe construite à Madirobe grâce au fonds de développement durable.

 Volet santé

–    50 séances de formations à la santé ont été données, avec près de 25 participants en moyenne soit plus de 1 250 bénéficiaires directs ;

–    131 agents de santé communautaire et agents de santé formés dans le district Diego II, en partenariat avec la Direction régionale de la santé Diana ;

–    11 sensibilisations théâtrales regroupant plus de 200 personnes par représentation ;

–    1 manuel didactique « Santé de la famille et plantes médicinales au nord de Madagascar » publié en malgache et en français : plus de 4 000 manuels donnés ou vendus depuis leur édition, dont 450 en 2017. Réimpression de 1 000 exemplaires en fin 2016 ;

–    1 livre « Plantes médicinales du Nord de Madagascar » : 1 000 manuels donnés ou vendus depuis 2012 : réimpression de 1 000 autres en fin 2016 ;

–    1 manuel « Kobaby : histoires illustrées sur l’usage des plantes médicinales à Madagascar » : plus de 200 distribués et 100 vendus depuis fin 2013 ;

–    15 nouveaux supports de formation illustrés ;

–    12 articles scientifiques publiés dans le journal bimensuel « La Tribune de Diego » ;

–    5 expositions ambulantes de nos 27 affiches présentant les principales plantes médicinales utilisées dans le Nord de Madagascar ;

–   5 nouveaux posters édités. Au total 33 affiches de plantes médicinales ont été réimprimées fin 2017 pour être exposées dans les lycées, les écoles paramédicales, les lieux publics ;

–   1 nouveau volet « nutrition » développé sur la base d’une enquête menée sur les problèmes liés à la malnutrition et les pratiques alimentaires dans le Nord de Madagascar.