Qui Sommes-nous?

« Jardins du Monde » est une association humanitaire française, reconnue d’intérêt général. Elle a pour objectif principal la valorisation de l’usage des plantes médicinales dans la santé communautaire, là où les populations ont difficilement accès à la médecine conventionnelle.

Dans de nombreux pays, où la situation sanitaire est difficile, existent une riche pharmacopée végétale et des informations scientifiques importantes pour la développer.

Selon l’OMS, près de 80 % de la population de la planète utilise les connaissances des médecines populaires et traditionnelles et les plantes médicinales de leur pharmacopée pour se soigner. Parfois par choix, mais trop souvent par nécessité.
Malheureusement, on assiste à la disparition des savoirs concernant l’usage des plantes médicinales. De plus, la menace sur la biodiversité végétale en général affecte aussi les plantes médicinales qui sont moins disponibles aux populations qui en ont le plus besoin.
« Jardins du Monde » étudie les plantes médicinales utilisées localement et partage ses données scientifiques avec ses partenaires, institutions sanitaires, ONG et organisations paysannes locales.

Les activités de Jardins du Monde, basées sur une participation active des populations rurales, contribuent à l’amélioration des conditions de vie en matière d’hygiène et de santé. Elles améliorent l’accès aux soins des populations les plus démunies en développant l’utilisation des ressources naturelles présentes localement, dans un programme d’éducation sanitaire et dans le souci de préservation de la ressource et des savoirs traditionnels.

Depuis 1992, Jardins du Monde intervient à la demande des populations locales en collaboration avec les communautés paysannes, organisations villageoises et urbaines en appliquant une méthodologie que nous adaptons aux spécificités du terrain.
– Etudie la pharmacopée traditionnelle locale et les pathologies, au cours d’enquêtes ethnobotaniques.
– Collecte les informations scientifiques sur les plantes recensées.
– Recherche des solutions thérapeutiques et les adapte à un usage populaire.
– Rédige et publie des documents pédagogiques et des manuels à l’usage des populations locales.
– Met en place des jardins pédagogiques de support aux formations à la santé, de manière à ce que les plantes soient connues de tous.
– Forme les mères de famille et les acteurs locaux de la santé à l’usage des plantes médicinales en suivant un protocole adapté.
– Rend les plantes médicinales disponibles aux populations locales en développant des jardins de production et des lieux de transformation et de vente des plantes sous forme de remèdes traditionnels améliorés.
– Collabore à la recherche sur les plantes médicinales en lien avec les pathologies négligées tel que le paludisme.
– Publie des ouvrages à caractère scientifique.
– S’adapte à la situation locale en matière de santé et de biodiversité :
– Facilite l’accès à l’eau potable
– Forme et suit dans le cadre de programme de nutrition des enfants de moins de 5 ans
– Plante des espèces locales
– Développe la production de plantes médicinales vers le marché équitable